Périmètre de l’étude

Association Diversum

p. 4-5

Citer cet article

Référence papier

Association Diversum, « Périmètre de l’étude », Langues et recherche, 10 | 2012, 4-5.

Référence électronique

Association Diversum, « Périmètre de l’étude », Langues et recherche [En ligne], mis en ligne le 13 novembre 2023, consulté le 15 juillet 2024. URL : https://www.languesetrecherche.fr/97

Concernant la diversité linguistique, l’observation a porté, de janvier 2011 à juin 2011, sur la communication institutionnelle en ligne non localisée, assurée par 1 196 entreprises européennes ou nord-américaines.

Pour chaque entreprise, il faut entendre par « communication institutionnelle en ligne non localisée » son site internet global à vocation institutionnelle et/ou les subdivisions suivantes :

  • espace en ligne concernant les actionnaires,

  • espace en ligne concernant les médias,

  • espace en ligne concernant le recrutement,

  • espace en ligne concernant la gouvernance,

  • espace en ligne concernant le développement durable.

Le périmètre ici étudié est formé des entreprises qui, à la date du 1er janvier 2011, composaient les indices boursiers suivants :

  1. Dow Jones STOXX 600 (Europe)

  2. MEXBOL (Mexico)

  3. Standard & Poor’s 500 (New York)

  4. TSX (Toronto)

Ce périmètre d’ensemble, constitué ad hoc pour la présente étude, est jugé représentatif des principales entreprises cotées d’Europe et d’Amérique du Nord.

La très grande majorité des entreprises étudiées offrent, sur leur principal site internet institutionnel, des espaces concernant les actionnaires, les médias, le recrutement, la gouvernance et/ou le développement durable. Toutefois, 127 des entreprises observées ne disposent d’aucun site institutionnel général. D’autres peuvent proposer exclusivement une communication institutionnelle ciblée, par exemple, vers les actionnaires ou vers les médias.

C’est ainsi que, sur 1 196 entreprises référencées :

  • 1 069 proposent un site institutionnel général ;

  • 1 090 proposent un espace concernant les actionnaires ;

  • 892 proposent un espace concernant les médias ;

  • 837 proposent un espace concernant le recrutement ;

  • 739 proposent un espace concernant la gouvernance ;

  • 858 proposent un espace concernant le développement durable.

Les 1 069 entreprises disposant d’un site institutionnel général se répartissent de la façon suivante, en fonction soit du lieu d’implantation du siège social, soit du secteur d’activité attaché à l’entreprise :

Tableau 1

Tableau 1

Tableau 2

Tableau 2

Concernant la propension à assurer la vitalité du français, l’observation a porté, en mai 2012, sur la « communication institutionnelle en ligne non localisée », telle que décrite précédemment, assurée par les seules entreprises qui, cotées à la Bourse de Paris, faisaient partie de l’indice Dow Jones STOXX 600 en date du 1er janvier 2012.

Cela a représenté un total de 77 communications institutionnelles analysées.

Abréviations

Dans l’étude, chaque langue présente a été désignée par son indicatif à deux lettres dans la norme ISO 639‑1, selon les correspondances reprises ci-dessous :

Tableau 3. Abréviations

Tableau 3. Abréviations

Méthodologie

Pour être prise en compte, une version linguistique doit apparaître par défaut ou être suffisamment accessible et annoncée de façon intelligible sur l’un des espaces suivants :

  • page d’accueil du site institutionnel général,

  • espace en ligne concernant les actionnaires,

  • espace en ligne concernant les médias,

  • espace en ligne concernant le recrutement,

  • espace en ligne concernant la gouvernance,

  • espace en ligne concernant le développement durable.

Le contenu d’une version linguistique peut être partiel. Il doit néanmoins être disponible à l’intérieur du site ou de l’espace étudié : cela signifie que les pages doivent être consultables sur le même domaine, ou à la rigueur sur un sous-domaine (de même extension et dépendant du même éditeur).

Toutes les versions linguistiques disponibles ont été retenues, sans considérer la qualité des textes et de la traduction. Il peut arriver que certains sites fassent appel à des procédés automatiques renvoyant vers un autre site qui affichera lui-même la traduction : dans la mesure où ici la version linguistique n’est effectivement rendue disponible que sur le site d’un tiers, conformément à la méthodologie elle n’a pas été prise en compte.

Association Diversum

Internet : www.diversum.net
Courriel : contact@diversum.net
Diversum est une association française créée en 2006 pour la prise en compte de l’environnement culturel dans les politiques de développement durable. Elle a fondé la première agence de notation centrée sur l’empreinte culturelle : en appliquant une méthodologie originale, elle suit à ce jour le comportement de 1 250 entreprises et collectivités d’Europe et d’Amérique du Nord.

Articles du même auteur