Annexes

Antonio Ferraro

p. I-X

Citer cet article

Référence papier

Antonio Ferraro, « Annexes », Langues et recherche, 06 | 2007, I-X.

Référence électronique

Antonio Ferraro, « Annexes », Langues et recherche [En ligne], mis en ligne le 20 novembre 2023, consulté le 24 février 2024. URL : https://www.languesetrecherche.fr/147

1. Aspects législatifs et administratifs

Population totale (% étrangers/total)

Cadre législatif

Obligations linguistiques des migrants/ Dispositif linguistique pour migrants

58 751 711 (dont étrangers résidants : 2 670 514 (4,54 %). Migrants en situation régulière : 2 286 024. Situation au 1er janvier 2006).

Source : ISTAT (Institut National de Statistique), http://demo.istat.it/strasa2006/index.html

Dispositifs législatifs actuellement en vigueur concernant les politiques migratoires en Italie :

Decreto legislativo 25 luglio 1998, n. 286 (‘Disciplina dell’immigrazione e delle norme sulla condizione dello straniero’), modifié par la Legge 30 luglio 2002, n. 189 (loi « Bossi-Fini »)
Source : Parlamento della Repubblica Italiana,
http://www.parlamento.it/parlam/leggi/02189 l.htm

24/04/2007 : Le Conseil des Ministres approuve en voie préliminaire le ‘Disegno di Legge delega’ qui autorise le Gouvernement à modifier la loi « Bossi-Fini » actuellement en vigueur.
Source :http://www.solidarietasociale.gov.it/S olidarietaSociale/evidenza/20070501.htm

Les dispositifs législatifs actuellement en vigueur ne prévoient aucune obligation linguistique pour les migrants en situation régulière.

Publics cibles

Institution responsable

Coût

Nouveaux migrants en situation régulière (regroupement familial, conjoints d’Italiens, travailleurs permanents, réfugiés et leur famille), anciens migrants.

A) Cours subventionnés au niveau national :

1. ‘Corsi di lingua italiana’, organisés par les mairies, les communes, les associations, financés par le Ministero della Solidarietà Sociale (Ministère italien de la Solidarité Sociale, créé en application de la Legge 17 juillet 2006, n. 233), à travers le Fondo Nazionale per le Politiche Sociali, dans le cadre des ‘politiche di integrazione sociale’ finalisées à l’insertion sociale des citoyens extracommunautaires séjournant régulièrement en Italie
(source : Ministero della Solidarietà Sociale, http://www.solidarietasociale.gov.it/Soli darietaSociale/tematiche/Immigrazione/i ntegrazione/) ;

2. ‘Corsi a favore dei cittadini stranieri per l’integrazione linguistica e sociale’, mis en place par les CTP (Centri Territoriali Permanenti per la Formazione e l’Istruzione in Età Adulta, organismes provinciaux rattachés aux établissements scolaires), financés par le Ministero dell’Istruzione (Ministère italien de l’Éducation).
Source : Agenzia Nazionale per lo Sviluppo dell’Autonomia Scolastica, http://www.bdp.it/eda/home.php.

B) Cours organisés par les municipalités et par les associations.

Offre de formation du Ministero della Solidaritetà Sociale : € 3 182 000

Offre de formation du Ministero della Pubblica Istruzione : non renseigné.

Gratuité de la formation pour les migrants

Durée du dispositif Durée de la formation

Objectif linguistique Examen

Lien langue/naturalisation

Formation gratuite dans le cas des cours subventionnés par les ministères de la Solidarité Sociale et de l’Éducation Nationale.

Variable.

Variable.

Non défini.

2. Offre de formation mise en place par le Ministero della Pubblica Istruzione : aspects pédagogiques

Orientation et suivi

Cursus

Contrôle de l’assiduité

Les organismes chargés de la formation sont les CTP (Centri Territoriali Permanenti), rattachés aux établissements scolaires primaires et secondaires. Ces organismes évaluent le niveau initial et orientent le migrant dans un cursus. Le test proposé est librement élaboré par les enseignants de chaque CTP.

Les CTP organisent des « Corsi di integrazione linguistica e sociale in favore dei cittadini stranieri » destinés aux migrants et nouveaux arrivants en Italie. L’organisation de ces cours est assez variable, notamment en ce qui concerne le volume horaire. La plupart des CTP offrent des cours d’italien pour migrants dont la durée varie entre 40 h et 150 h par niveau.

Dans le cadre des Corsi di integrazione linguistica e sociale in favore dei cittadini stranieri, deux types de cours sont proposés, selon les publics :

a) Corsi di alfabetizzazione s’adressant aux migrants non scolarisés dans leur pays d’origine ;

b) Corsi di italiano L2 (lingua seconda) destinés aux migrants déjà scolarisés.

Variable selon les CTP.

Formation des formateurs en didactique des langues étrangères

Certification en langue

Les formateurs de/en italien L2 des CTP sont des enseignants titulaires de l’enseignement primaire ou secondaire (Lettres, Langues, Histoire, Philosophie, Sciences de l’Éducation) ayant demandé d’être détachés auprès de ces organismes.
La didactique de l’italien langue étrangère étant en Italie une discipline assez récente, la plupart de ces enseignants n’ont aucune formation dans ce domaine.
Ils peuvent toutefois bénéficier, dans le cadre des activités de formation continue prévues pour les titulaires de l’Éducation nationale, des cours organisés, au niveau national, par le INDIRE (Institut national de documentation et recherche éducatives, à partir de janvier 2007 : Agenzia Nazionale per lo Sviluppo dell’Autonomia Scolastica) et, au niveau régional, par les IRRE (Instituts Régionaux de Recherche éducative, à partir de janvier 2007 : Nuclei Regionali per lo Sviluppo dell’Autonomia Scolastica).

Une attestation d’assiduité est délivrée à tout apprenant ayant validé la formation par un test final ou par le simple contrôle de l’assiduité.
Il est également proposé aux apprenants qui souhaitent obtenir un certificat ou un diplôme officiel attestant de la connaissance de la langue italienne, de passer les CELI, CILS, PLIDA ou IT.
La plupart des CTP ont signé une convention avec les universités pour étrangers de Sienne et de Pérouse, la Società Dante Alighieri et l’Université de Rome III leur permettant de devenir centres de passation pour ces examens.

Nouveau : L’Università per Stranieri de Pérouse a lancé un nouveau diplôme s’adressant au vaste public des migrants adultes en Italie. Ce nouveau diplôme, dont la première session aura lieu en juin 2007, est le CELI Impatto (niveau testé : A1.1).

Organisation de l’examen

Formation des examinateurs

Évaluation de la formation

La gestion des CELI, CILS, PLIDA et IT étant centralisée, la conception et la correction de toutes les épreuves ont lieu dans l’établissement responsable pour chaque certification.

Non renseigné.

Pas de procédure standardisée pour l’évaluation de la formation proposée.
Elle peut être soit interne au CTP, soit externe (dans ce cas, elle s’inscrit dans le cadre des activités d’évaluation du système scolaire menées par les USR (Uffici Scolastici Regionali) ou par les IRRE). Il faut noter que, dans la majorité des cas, l’évaluation ne concerne que les données quantitatives (nombre de cours ouverts, nombre de participants, etc.).

3. CILS (Corsi di integrazione linguistica e sociale in favore dei cittadini stranieri : données relatives à l’année 2005/2006 (source : Agenzia Nazionale Italiana per lo Sviluppo dell’Autonomia Scolastica)

1 – Taux de croissance des CILS mis en place et des étrangers inscrits

1 – Taux de croissance des CILS mis en place et des étrangers inscrits

2 Taux de croissance des CILS au niveau national

2 – Taux de croissance des CILS au niveau national

3 – Taux de croissance des étrangers inscrits aux CILS

3 – Taux de croissance des étrangers inscrits aux CILS

4 – Nombre de CTP ayant organisé les CILS (2005/2006)

4 – Nombre de CTP ayant organisé les CILS (2005/2006)

5 – Pays d’origine des étrangers inscrits aux CILS (2005/2006)

4. Offre de formation mise en place par le Ministero della Solidarietà Sociale

Orientation et suivi

Cursus

Contrôle de l’assiduité

Non renseigné.

Corsi di lingua, cultura ed educazione civica italiana. Trois niveaux : A1, A2 et B2 (en accord avec le CECR/L).

Non renseigné.

Formation des formateurs en didactique des langues étrangères

Certification en langue

Non renseigné.

La plupart des cours se terminent par un examen donnant lieu à la délivrance du CELI ou du CILS.

Organisation de l’examen

Formation des examinateurs

Évaluation de la formation

L’organisme responsable de la formation est un centre agréé pur la passation des certifications d’italien langue non-maternelle.

Non renseigné.

Non prévue.

5. Répartition du budget établi par le ministère de la Solidarité sociale pour l’organisation des cours d’italien (année 2006/2007)

5 – Pays d’origine des étrangers inscrits aux CILS (2005/2006)

5 – Pays d’origine des étrangers inscrits aux CILS (2005/2006)

1 – Taux de croissance des CILS mis en place et des étrangers inscrits

1 – Taux de croissance des CILS mis en place et des étrangers inscrits

2 – Taux de croissance des CILS au niveau national

2 Taux de croissance des CILS au niveau national

3 – Taux de croissance des étrangers inscrits aux CILS

3 – Taux de croissance des étrangers inscrits aux CILS

4 – Nombre de CTP ayant organisé les CILS (2005/2006)

4 – Nombre de CTP ayant organisé les CILS (2005/2006)

5 – Pays d’origine des étrangers inscrits aux CILS (2005/2006)

5 – Pays d’origine des étrangers inscrits aux CILS (2005/2006)

5 – Pays d’origine des étrangers inscrits aux CILS (2005/2006)

5 – Pays d’origine des étrangers inscrits aux CILS (2005/2006)

Antonio Ferraro

Université de la Basilicata

Articles du même auteur